samedi 29 novembre 2014

NIGHT CALL - Dan GILROY (Réalisation et Scénario) - Etats-Unis

4 / 5
-
Un thriller haletant et grinçant !
-
-
Lou a enfin trouvé sa voie : il traque, dans les rues de Los Angeles, les images choc (les plus morbides possible) qu'il revend à prix d'or à une chaîne de TV locale...
Portrait au vitriol d'un homme, véritable charognard, prêt à tout pour obtenir les images qui rapportent : il ira jusqu'à envoyer à la mort son assistant...
-
Au rythme effréné de la réalisation, à la beauté de la photographie (superbes vues de Los Angeles) s'ajoute l'interprétation fascinante de
Jake Gyllenhaal...

l
l
---
Avec Nina (Rene Russo), la directrice de la TV...
---
Avec Rick (Riz Ahmed), son assistant...
---
-
___
_

***
**
*
Dan Gilroy
né en 1959 à Santa Monica
Scénariste et Réalisateur.
-
Night Call est sa première réalisation.
***
*

mardi 25 novembre 2014

LE BARBIER DE SEVILLE (1816) - Gioachino ROSSINI (1792-1868) - en direct du MET de New-York (22.11.2014) au Pathé Beaugrenelle

Un Barbier plutôt rasoir...
Le comble pour ce chef d'œuvre de Rossini !
-
Cette représentation m'a déçu (distribution très inégale, gestuelle trop souvent grotesque, décors sinistres, etc...)
-
De gauche à droite : Lawrence Brownlee (le comte Almaviva), Christopher Maltman (Figaro), Isabel Leonard (Rosine)...
-
Maurizio Muraro (Bartolo)...
---
Fallait-il évoquer cette représentation ?
Oui au moins en raison de la remarquable prestation vocale du ténor américain Lawrence Brownlee : éblouissante interprétation de "Cessa di più resistere" (cet air célèbre est souvent supprimé en raison de ses difficultés d'exécution).
---
-
Direction musicale : Michele Mariotti
Production : Bartlett Sher
---
Voir ICI l'avis tout différent du Promeneur du 68 ! 
***
*
(jcmemo)

vendredi 21 novembre 2014

CUBA - BARACOA - MAGUANA - LES LANGOUSTINES DE CARLITO (mars 2014)

Carlito est un paysan qui exploite une toute petite finca en bord de mer...
Il travaille aussi à temps partiel pour l'Etat (l'entretien des routes)...
-
Il est très typé, tout comme sa femme : ils descendent sans doute d'Amérindiens (Siboneyes, Tainos...), les premiers habitants de Cuba...
-
Il nous accueille sur la jolie plage avec sa douceur amicale habituelle...
-
Carlito pratique également la pêche sous-marine (sans bouteille d'oxygène) au-delà de la barrière de corail...

-
Ce jour-là, il a ramené pour nous des langoustines (bien meilleures selon lui que les langoustes...) qu'il va donc préparer avec sa femme.
-
-
-
-
Un instant de détente, un petit ron (rhum) et nous allons pouvoir déguster...

***
*
(photos JCMEMO)

mercredi 19 novembre 2014

QUAND VIENT LA NUIT - Michaël R. ROSKAM (réalisation) - Dennis LEHANNE (scénario d'après une de ses nouvelles "Animal Rescue") - Etats-Unis

4,5 / 5
-
Complètement subjugué par ce film remarquablement réalisé et interprété (à voir et revoir...)...

-
Un bar dans les bas-fonds de Brooklyn, des liasses de billets qui passent de main en main, un univers plus ou moins mafieux...
Tous les ingrédients du polar, du film noir, sont là...
Pourtant l'histoire parait presque secondaire tant l'auteur semble s'intéresser avant tout à ses personnages ; elle sert en quelque sorte de révélateur du comportement des protagonistes...
-
Tel celui de Bob le barman qui apparaît comme un être calme, plutôt gentil, solitaire, énigmatique...
Un jour il découvre et adopte un jeune chiot abandonné...
Dés lors Bob va s'attacher de plus en plus au chien qui le fait sortir de sa torpeur, de sa solitude...
Dés lors aussi le personnage devient de plus en plus attachant...
Jusqu'à la stupéfiante et terrible révélation de la vraie nature de cet être qui va connaître néanmoins une sorte de rédemption... en dehors de toute morale !
Bob restera énigmatique jusqu'à la dernière image du film : il esquisse un mystérieux sourire.
--
Fascinante composition de Tom Hardy dans le rôle de Bob...
-
Avec James Gondolfi (Marv)...
-
Avec Matthias Schoenaerts (Eric)...
-
Avec Noomi Rapace (Nadia)...
ll

__
_

 
___
_
-
Michaël R. Roskam
né en Belgique en 1972
Réalisateur et Scénariste...
-
Michaël R. Roskam a tourné "Quand vient la Nuit" aux Etats-Unis,  son second long métrage après le remarquable
Bullhead (2011) réalisé en Belgique...
***
*

samedi 15 novembre 2014

'71 - Yann DEMANGE - Grande-Bretagne - (au Gaumont Parnasse)

4,5 / 5
-
Le véritable calvaire de Gary, un jeune soldat anglais qui se retrouve précipité dans les rues de Belfast en pleine guerre civile : un conflit que, tout comme ses compagnons d'armes, il ne comprend pas...
-
-
Sous la forme d'un thriller violent, éprouvant, haletant, ce beau film dénonce la cruauté et l'absurdité de toutes les guerres...
Telle cette formidable et terrible scène clé :
Une femme irlandaise hurle à des jeunes en train de massacrer un militaire anglais isolé de ses camarades :
""Ne voyez-vous pas que c'est un jeune comme vous ? ""
En vain : il ne restera qu'une femme en pleurs et un cadavre abandonné sur le trottoir...
-
Une réalisation efficace et une bouleversante interprétation de Jack O'connell dans le rôle de Gary...


ll

___
_
 

____
__
_
Yann Demange
né en 1977 à Paris
(de mère française et père algérien)
Vit à Londres depuis 1979.
PHOTO DE TOURNAGE
-
Réalisateur de télévision.
'71 est son premier long métrage au cinéma.
***
*

dimanche 9 novembre 2014

PARIS EST UNE FÊTE (1964) - Ernest HEMINGWAY (1899-1961) - Etats-Unis

Un vrai plaisir que de découvrir, bien tardivement, cet ouvrage dans lequel Hemingway relate son premier séjour à Paris (1921-1926), alors qu'il était encore journaliste (correspondant étranger du Toronto Star)...
Une véritable déclaration d'amour au Paris de ce temps là !

La rédaction du livre, commencée à Cuba, seulement en 1957, a été achevée en 1959...
La première publication est intervenue en 1964, après la mort de l'écrivain...
La nouvelle édition de 2011 proposée par Gallimard a été revue et augmentée par Sean Hemingway (petit-fils de l'auteur) ; elle comporte également un avant propos de Patrick Hemingway (le fils)...
Cette édition reprend "le manuscrit original tel qu'il était au moment de la mort de l'écrivain en 1961."  
-
-
C'est à Paris qu'Hemingway va rencontrer nombre de célébrités et notamment la communauté d'écrivains américains expatriés, ceux que l'on a appelé "la Génération Perdue" : Gertrude Stein (qui fut un peu son mentor), Scott Fitzgerald, Ezra Pound, et bien d'autres ...
-
EXTRAITS :
<< Si vous avez eu la chance de vivre à Paris quand vous étiez jeunes, quels que soient les lieux visités par la suite, Paris ne vous quitte plus, car Paris est une fête mobile. >>
-
<< J'appris à comprendre bien mieux Cézanne et à saisir vraiment comment il peignait ses paysages, quand j'étais affamé. Je me demandais s'il avait faim, lui aussi, lorsqu'il peignait ; mais j'en vins à penser que, peut-être, il oubliait tout simplement de manger. C'était là une des pensées irréfléchies mais lumineuses qui vous venaient à l'esprit quand vous étiez privé de sommeil ou affamé... >>
-
<< Mais le seul poète que j'y rencontrai jamais (à la Closerie des Lilas) fut Blaise Cendrars, avec son visage écrasé de boxeur et sa manche vide retenue par une épingle, roulant une cigarette avec la main qui lui restait. C'était un bon compagnon tant qu'il ne buvait pas trop et, à cette époque, il était plus intéressant de l'entendre débiter des mensonges que d'écouter les histoires vraies racontées par d'autres... >>
-
<< Découvrir tout ce monde nouveau d'écrivains, et avoir du temps pour lire, dans une ville comme Paris où l'on pouvait vivre et bien travailler, même si l'on était pauvre, c'était comme si l'on vous avez fait don d'un trésor. >>
-
<< Il n'y a jamais de fin à Paris et le souvenir qu'en gardent tous ceux qui y ont vécu diffère d'une personne à l'autre. Nous y sommes toujours revenus...Paris valait toujours le déplacement, et on recevait toujours quelque chose en retour de ce qu'on lui donnait. >>
---
-
Ainsi que le rappelle JefOpera, Woody Allen s'est inspiré de ce livre pour "Minuit à Paris" (un film enchanteur - voir ICI ) 
-
ALBUM
-
EN 1918 A MILAN
-
EN 1923 - PHOTO PASSEPORT
-

















-
--
-
LA FINCA VIGIA  : MAISON D'HEMINGWAY A CUBA
-
AVEC CASTRO
Rendez-vous à la Havane au Floridita pour prendre un verre...

***
*
A voir  ICI   article du Promeneur du 68 du 20/11/2015 
*
***

vendredi 7 novembre 2014

UNE NOUVELLE AMIE - François OZON (Réalisation & Scénario d'après une nouvelle de Ruth Rendell) - France - au Pathé Beaugrenelle

4,5 / 5
-
Un remarquable film sur l'ambivalence, l'identité des êtres...
Le réalisateur traite de ce sujet "casse-gueule" avec force, délicatesse et sensibilité...
Un véritable plaidoyer contre les préjugés !
-
-
François Ozon, dans sa réalisation, se réfère avec brio (et rend également ainsi hommage) à tous les genres cinématographiques : comédie, drame, mélodrame, suspense, fantastique même...

-
Sa direction d'acteurs est absolument remarquable avec notamment un Romain Duris étonnant dans le rôle de David.
David qui vient de perdre sa femme a un secret...

 ll
Claire (Anaïs Demoustier) va découvrir par hasard le secret de David...
ll
Gilles (Raphaël Personnaz) le mari de Claire...
ll
ll
__
_

___
_
_
François Ozon
né à Paris en 1967...
-
Réalisateur et Scénariste.
-
Il est l'auteur de 15 longs métrages.
Ses trois derniers films :
Jeune et Jolie (2013) ---) ICI
-
Dans la Maison (2012) ---) ICI 
-
Potiche (2010) ---) ICI  
 -
***
*

dimanche 2 novembre 2014

CARMEN (1875) - Georges BIZET (1838-1875) - en direct du MET de New York (01.11.2014) au Pathé Beaugrenelle

Carmen a été créé en 1875 et ce fut un "bide" complet...
Georges Bizet est mort quelques mois après cette première funeste sans savoir que Carmen allait devenir une des oeuvres les plus populaires (c'est aussi une des plus belles) du répertoire lyrique...
-
Sous la direction musicale du jeune chef espagnol Pablo Heras-Casado,
Dans une mise en scène de Richard Eyre,
Le Met nous a offert une belle représentation...
-
Une très bonne distribution venue de l'Est....
-
Belle prestation de la mezzo géorgienne Anita Rachvelishvili...
-
-
Remarque : Carmen me semble être avant tout une femme libre, passionnée, sans entraves mais qui n'a rien de vulgaire comme cela apparaît trop souvent dans la représentation du personnage.
---
Le ténor letton Alexandr Antonenko est Don Jose : sa voix est solide, puissante, mais son interprétation manque souvent de nuances...
 ---
Ildar Abdrazakov, baryton russe, un brillant Escamillo : enfin le fameux air "toréador" chanté avec force et panache ! (ce qui est rarement le cas actuellement...)
---
Anita Hartig, soprano roumaine, magnifique Micaela, vocalement et scéniquement...
---
- 
ALBUM
-
ll
ll
ll
 ll
---
-
Scéne finale :


-
et en 2009
à la Scala avec Jonas Kaufmann...


***
*