lundi 13 octobre 2014

MACBETH (1847) - Giuseppe VERDI (1813-1901) - En direct du MET New York (11.10.2014) au Pathé Beaugrenelle


Superbe soirée avec un quatuor vocal de choc sous la direction musicale inspirée de 
Fabio Luisi....
---
-
Je n'imaginais guère Anna Netrebko en Lady Macbeth...
Pourtant j'ai été vraiment convaincu par sa prestation dans ce rôle particulièrement difficile...
Ce en dépit du look de blonde vamp échappée d'un (mauvais) péplum hollywoodien (sans doute une exigence du metteur en scène ??)
-
I
--
-
Ses trois partenaires sont absolument remarquables et complètement investis dans leurs rôles  :
--
Macbeth : le baryton serbe Zeljko Lucic...
--
Banquo : l'allemand René Pape (basse)...
--
Macduff, le ténor maltais Joseph Calleja (éblouissante interprétation de "O, la paterna mano")...
---
-
Si Adrian Noble a situé l'action à l'époque contemporaine, sa mise en scène est finalement plutôt classique, loin en tout cas de l'inventive production du russe Dmitri Tcherniakov à l'Opéra Bastille en 2009 (coproduction avec l'Opéra de Novosiburk) .
--
-
Album :
I
  I
I
III
OUF !
 ooo
o
Pour une autre approche de cette représentation voir ici  l'excellent article du Promeneur du 68.
***
*

6 commentaires:

  1. Quelle belle distribution ! La soirée devait être en effet très belle, et Macbeth est une oeuvre tellement puissante et réussie !
    Amitiés
    JF

    RépondreSupprimer
  2. Je mets également un lien vers ta note : les perceptions sont différentes, car les attentes l'étaient également,
    mais il faut avouer que le choix d'une vamp hollywoodienne blonde ne correspondait pas vraiment à ce
    que l'on peut attendre d'une Lady Macbeth...
    Amitié.

    RépondreSupprimer
  3. Querelles de détails pour moi; qui suis, je te l'ai déjà dit un ignare dans le domaine de l'Opéra. Mais, je crois que, si je devais un jour m'initier à cet art; il faudrait que je le fasse avec une oeuvre de ce niveau. Je crois que je vais me faire offrir à Noël un DVD d'un opéra célèbre. Pour voir. Bonne fin de soirée. Florentin.

    RépondreSupprimer
  4. Les œuvres aussi puissantes que Macbeth se prêtent à bien des lectures, l'essentiel étant de trouver une distribution qui tient la route. Je l'ai vu deux fois, à Bastille dans la production contestée de Tcherniakov, et à Lille, dans une mise en scène moderne et pleine de surprises qui m'avait ravi (il doit y avoir un post pour chacune des deux).
    JF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu et beaucoup aimé (dvd) la production de Tcheniakov dont tu avais parlé en 2009 : beaucoup aimé

      Supprimer