samedi 24 décembre 2011

INFO BLOG - PAUSE

Bonnes Fêtes à tous !
-
Pour quelques semaines nous retrouvons "l'Île du Lézard vert"...
De Baracoa à Viñales :
quelques-uns de nos amis cubains...

**
*

jeudi 22 décembre 2011

LE HAVRE - Aki KAURISMÄKI (réalisation et scénario) - Finlande/France

5 / 5
-
Quelle belle façon de "clore" mon année cinématographique : un magnifique cadeau de Noël !
Un nouveau chef-d'oeuvre de Kaurismäki, ce trés grand réalisateur finlandais que j'admire tout  particulièrement.
-
En dépit du sujet traité (la "rencontre" du bohème Max, cireur de chaussures au Havre, avec un jeune sans papiers) ce film n'est en aucune façon un mélo larmoyant...-
Comme toujours les êtres que fait vivre Kaurismäki sont à part, égarés, voire marginaux, mais il les aime tous :  "Mes personnages ne sont pas perdus, c'est le reste du monde qui est perdu."
-
La forme du film peut paraitre en contradiction avec ces personnages : la photo est magnifique, les couleurs tranfigurent des lieux sordides, les dialogues sont plutôt recherchés, il y a même un miracle...
Mais cette "opposition" permet d'éviter tout misérabilisme et donne au film un ton si particulier, un peu comme un conte "surréaliste"...
-
Une oeuvre à la fois drôle et émouvante : souvent une même scène amène à la fois sourires, larmes et...bonheur.
-
Tous les interprètes sont magnifiques :
André Wilms & Kati Outinen...


 I
-
Blondin Miguel :
I
I

-
Jean-Pierre Darroussin...

-
---

"Le Havre " a obtenu : le Prix Louis Delluc 2011 (meilleur film de l'année) et le Prix de la Critique internationale à Cannes.
---
-

 Aki Kaurismäki
né en 1957 en Finlande
Réalisateur, scénariste, producteur...
Passionné de cinéma trés jeune, il a fait tous les métiers (ouvrier du batiment, plongeur dans les restaurants...) avant de se lancer dans la carrière.
-
Ce grand cinéaste, sensible, humaniste, a tourné une vingtaine de longs métrages dont : Crime et Chatiment (1983), La Fille aux allumettes (1990), J'ai engagé un tueur (1990), La Vie de Bohème (1992), Au loin s'en vont les nuages (1996), L'Homme sans Passé (2002), Les Lumières du Faubourg (2006)...


****

mardi 20 décembre 2011

LES BRUMES DU PASSE - Leonardo PADURA - Cuba


Je retrouve avec plaisir le trés sympathique Mario Conde et toute sa bande de copains de La Havane  : ancien inspecteur de police, il s'est reconverti dans le commerce des vieux livres...
Lors de l'inventaire d'une somptueuse bibliothèque privée, il découvre une coupure de journal qui relate la disparition d'une chanteuse oubliée des années 50...
Dés lors il n'aura de cesse de savoir qui était cette femme perdue dans "les brumes du passé"...
-
Padura est un écrivain que j'admire tout particulièrement : Au delà de l'intrigue toujours menée avec virtuosité, il nous offre toute une évocation de moments de l'histoire de son pays et de la réalité sociale cubaine.
De plus son écriture est limpide, magnifique...
(excellente traduction de Elena Zayas)
-
EXTRAITS :
"Tu sais bien qu'ici il faut vivre au jour le jour sans trop se poser de questions."
-
"Le fait que trois générations d'une famille cubaine avaient consacré de l'argent et des efforts à cette merveilleuse accumulation de cinq mille volumes, venus des quatre coins du monde pour prendre place dans ces étagères, indifférents à l'humidité et a la poussière, lui apparaissait comme un acte d'amour qu'il détruisait maintenant sans pitié."
-
"Chaque livre, n'importe lequel, est irremplaçable, chacun a un mot, une phrase, une idée qui attend son lecteur."
-
"Naître et vivre ici, c'est une école où tu n'as jamais mis les pieds. Tu vois comme tout est laid, puant, sale ? Eh bien, le coeur de ces gens devient pareil, alors ils font des choses laides, puantes et sales le plus naturellement du monde. Il n'y a que Dieu qui peut les faire changer..."
---------
Leonardo Padura Fuentes
né en 1955 à La Havane
Romancier et Journaliste


Tous ses romans se déroulent à La Havane où il habite toujours dans le quartier populaire de Mantilla :
"Je suis une personne bavarde. La Havane est un lieu où vous pouvez vraiment engager une conversation avec un étranger à un arrêt de bus."
 -
Dans la plupart de ses ouvrages, il a opté pour la forme du roman noir...
Je partage tout à fait son point de vue, lorsqu'il déclare :
"Je crois que le roman noir, actuellement, est le genre qui nous connecte directement avec le coté obscur de la réalité : ce genre évolue dans un contexte urbain, ce n'est plus le policier d'Agatha Christie."
-
(Le Palmier et l'Etoile : fiche du 27.2.2011)
-
"L'homme qui aimait les chiens"
(non encore lu)
son dernier roman
a été publié en France en janvier 2011 par les Editions Métailié.

***

lundi 19 décembre 2011

DES VENTS CONTRAIRES - Jalil LESPERT - France

2 / 5
-
Pour ce film "tire-larmes" bien ennuyeux,
adapté d'un roman (non lu) de Olivier Adam...
Quelques rares scènes émouvantes...
malheureusement noyées dans un flot de situations invraisemblables qui ont suscité, chez moi, beaucoup plus de sourires que d'émotion véritable.
-
Dans un tel contexte, je trouve que les comédiens, en particulier Benoit Magimel, ont bien du mérite à tirer honorablement leur épingle du jeu...
 I
---
-------
Jalil Lespert
né à Paris en 1976
-
Acteur (Le Promeneur du Champ de Mars, Le Petit Lieutenant, Lignes de Front...)
-
Réalisateur : son premier film "24 Mesures" en 2007.



samedi 17 décembre 2011

SHAME - Steve McQUEEN - Royaume-Uni

4,5 / 5
-

Indiscutablement un film trés fort : scénario audacieux, réalisation et interprétation parfaites.
-
Célibataire, séduisant, excellente situation, Brandon n'arrête pas de penser au sexe et de le "consommer" à tout moment, en tout lieu, sous toutes les formes...

MICHAEL FASSBENDER
-
Sa soeur Sissy débarque inopinément chez lui. Le malaise s'installe : leurs rapports sont difficiles, douloureux, même s'ils semblent avoir bien des points communs...

CAREY MULLIGAN
I
-
Le réalisateur dresse un remarquable et sombre portrait d'un homme obsédé, seul, angoissé, qui semble incapable d'aimer vraiment...
I
NICOLE BEHARIE

-
Michael Fassbender est stupéfiant dans l'interprétation qu'il donne de ce personnage à la fois sulfureux et douloureux...
-
Pourquoi ce titre "Shame" :
"Les gens que j'interrogeais et qui avaient cette maladie (être accro au sexe) me disaient tous qu'à la fin de leurs "sexcapades", quand ils en avaient fini, ils ressentaient une sorte de haine de soi, de honte. Puis ils reprenaient leur quête sexuelle. Ce mot étrange, "honte", revenait sans cesse dans les entretiens que je réalisais..."
 (Steve McQueen)

----------
Steve McQueen
Né à Londres en 1969
Artiste plasticien
et
Réalisateur
-
Shame
 est son second long métrage.
-
Son premier film Hunger (également avec Michael Fassbender) a obtenu la Caméra d'or et le Prix de la Critique Internationale au Festival de Cannes 2008...
***

mercredi 14 décembre 2011

DERNIERE SEANCE - Laurent ACHARD - France

4,5 / 5
-

-
Sylvain, amoureux fou du cinéma, exploite seul l'Empire Palace, une petite salle de quartier qui va bientôt fermer...
Mais que se passe-t-il le soir après la dernière séance ?
-
PASCAL SERVO
 -
KAROLE ROCHER
 -
-
La dernière scéne, qui se déroule en contre point de la fin du film de Jean Renoir "French Cancan", est hallucinante et d'une virtuosité absolument incroyable.
-
Ce film, parfaitement maîtrisé est à la fois un suspense haletant et un fabuleux hommage au 7° Art :
BRAVO !
-----

LAURENT ACHARD

Laurent Achard
né en 1967
Réalisateur 
et
 Scénariste
-
Auteur de 7 longs métrages.
---
Je trouve regrettable qu'un même complexe de cinémas mobilise deux, voire trois salles, pour certains films "intouchables" alors que des oeuvres de  grande qualité, telle "Dernière séance", sont distribuées de manière parcimonieuse.
******

dimanche 11 décembre 2011

FAUST (1859) - Charles GOUNOD (1813-1893) - En direct du MET de NEW YORK (10.12.2011) - Gaumont Convention

Un vrai moment de bonheur !
J'ai été enthousiasmé et ému par cette remarquable représentation du Faust de Gounod sous la direction du Chef canadien
Yannick Nézet-Séguin...

YANNICK NEZET-SEGUIN
 -
Jonas Kaufman : Faust
Marina Poplavskaya : Marguerite
René Pape : Méphistophélès
Michèle Losier : Siébel
Russel Braun : Valentin
-
Pour me souvenir de cette magnifique soirée !
(j'espère q'un DVD sera édité ?)
-
Le cabinet du docteur Faust...
I
-
Jonas Kaufmann et René Pape...
-
LE CABARET
"Le veau d'or est toujours debout" : http://youtu.be/V_wwe4xUEt8
I 
RUSSEL BRAUN - RENE PAPE
---
LA KERMESSE
I
MARINA POPLAVSKAYA - JONAS KAUFMANN
I
---
LE JARDIN DE MARGUERITE
Siebel...

MICHELE LOSIER

-
Faust...
JONAS KAUFMANN
"Salut demeure chaste et pure..."
http://youtu.be/L8K-gUwc330
-

KAUFMANN - PAPE

-
Marguerite...

MARINA POPLAVSKAYA 
"Il était un roi de Thulé...Air des bijoux..."
http://youtu.be/-kqnYk-91aY
-
Marguerite et Faust...
---
LA MORT DE VALENTIN...
RUSSEL BRAUN - MARINA POPLAVSKAYA - MICHELE LOSIER
---
SCENE DE L'EGLISE

---
LA PRISON

---
SCENE FINALE
I

***
Cliquer ICI pour consulter l'excellente fiche (13.12.2011) "Un Faust du 20° siècle" sur le blog ami du "Promeneur du 68"
***