jeudi 28 avril 2011

EXPOSITION "DOGON" - Musée du Quai Branly >>>>>24.07.2011



DOGON PEUPLE MYTHIQUE


---

"Lieu de rencontre et d'échange, le pays dogon a donné naissance à une production artistique riche et multiple qui évolue au cours des siècles....Essentiellement réputée pour sa statuaire et ses masques...la création plastique du pays dogon compte également d'autres objets moins connus, d'usage cultuel ou quotidien, d'une grande richesse de formes et de sens."

(Hélène Leloup, commissaire de l'exposition)

-

Je pense (et je le souhaite) que mon ami blogueur "Le Promeneur du 68" (qui connait bien les Dogons) ne manquera pas de faire un article parfaitement documenté sur cette exposition que j'ai trouvée trés belle et intéressante.

-

En attendant : quelques photos dans le désordre...

-

Hermaphrodite au bras levé : Djennekké - X° siècle...

-


Deux Maternités... ____


_____ _____
_____ _____
_____


Joueurs de balafon : Mandé - XV-XVI° siècle... __________


Masques... I I


I


***

mercredi 27 avril 2011

TOMBOY - Céline SCIAMMA (scénario et réalisation) - France

4,5 / 5

pour Parfaitement réalisé et interprété, un film d'une grande délicatesse sur un sujet pas facile...

Sourire, émotion, tendresse...

-

Tout est possible pendant les journées d'été : les rêves peuvent devenir réalité...

De la rencontre de Laure et Lisa va naître un "jeu" tendre et émouvant sur l'identité...

"Tu peux me dire comment tu t'appelles ? - Michaël, je m'appelle Michaël"

-

I

--

Laure (Zoé Héran) avec ses parents (Sophie Cattani et Mathieu Demy)..

Mais le "jeu" va devoir cesser avec la fin des vacances...

"Au fait : tu t'appelles comment ? - Je m'appelle Laure."

_____
Céline Sciamma née en 1978

Réalisatrice et scénariste

Elle a obtenu le prix Louis Delluc en 2007 pour son film "Naissance des pieuvres" (non vu).

lundi 25 avril 2011

CAPRICCIO (1) - Richard STRAUSS - En direct du MET de New York (23.04.2011) - Cinéma Pathé Boulogne

Sous la direction de Andrew Davis

Mise en scène de John Cox

Décors de Mauro Pagano

Costumes de Robert Perdziola

CAPRICCIO

de Richard Strauss (1864-1949)

Livret de Clemens Krauss et R. Strauss d'aprés une idée de Stefan Zweig.

(créé à Munich en 1942)

-

"Prima la musica, poi le parole"

(d'abord la musique, ensuite les mots)

Ce n'était pas l'avis de Strauss qui souhaitait que les mots aient tout autant d'importance que la musique, ce qu'il démontre (et avec quel brio) dans sa dernière composition "Capriccio" qualifiée de "Conversation musicale"

-


C'est une oeuvre que je trouve plus difficile à aborder que le splendide "Chevalier à la rose" (fiche du 10.01.2010) : il m'a fallu tout de même quelques minutes pour "participer" à cette "conversation.." et finalement bien l'apprécier...

-

La belle comtesse Madeleine est courtisée par le musicien Flamant et le poète Olivier...

Un dilemne pour la comtesse :

"Si je choisis l'un, je perds l'autre..."

Mais Il y a-t-il lieu de choisir entre la musique ou la poésie ?

-

Dans chacun des personnages de son opéra Strauss a réussi une parfaite synthèse du réel et du symbole...

-

Comme presque toujours au Met la distribution est trés bonne, entre autres...


Peter Rose (l'impresario), Joseph Kaiser (Flamand), Renée Fleming (la comtesse), Russel Braun (Olivier)...

---



-

Une magnifique personnification de l'Opéra : Renée Fleming...
*********

CAPRICCIO (2) - Renée FLEMING - Scène finale



La belle et talentueuse Renée Fleming dans un trés court extrait de la magnifique scène finale de


CAPRICCIO :


http://youtu.be/0k_XL1YZVD8

vendredi 22 avril 2011

DETECTIVE DEE, le mystère de la flamme fantôme - Tsui HARK - Chine/Hong Kong

2,5 / 5

-
Pourquoi une note moyenne pour ce film couvert de louanges ?

-

Parce que...S'IL EST VRAI QUE...

- la réalisation est virtuose

- les costumes et les décors splendides

- les images sompteuses

- les combats spectaculaires (filmés comme des chorégraphies)

- etc..., etc...

- I

I I

I

I

-

...IL EST VRAI AUSSI :
- que j"ai trouvé le film glacé, sans âme, ni émotion, ni poésie
- et que je me suis souvent ennuyé...
------------------
Tsui Hark né en 1951
Réalisateur, scénariste et acteur

Considéré comme l'un des meilleurs cinéastes chinois

-

Quelques films :
Zu, les guerriers de la montagne magique (1983), Green Snake (1993), Il était une fois en Chine (5 films de 1991 à 1995), The Blade (1995), Time and Tide (2001)

lundi 18 avril 2011

CENTRE POMPIDOU-METZ (1) - EXPO "CHEFS D'OEUVRE ?"

Petite déception : Vu du parvis le Musée m'apparaît telle une masse ondulante presque informe...


Puis à mesure que l'on approche l'architecture se précise et la magnifique structure de la charpente se révèle... -


L'intérieur est éblouissant, la scénographie des oeuvres parfaite...


-


L'installation évolutive (de 1958 à 1973) de Benjamin Vautier dit BEN (Ecole de Nice) peut servir d'introduction...


Baptisé par l'artiste "N'importe quoi" ce magasin "fourre-tout" ne manque pas de surprendre...


On y trouve de tout y compris et même, en cherchant bien, de judicieux propos sur la culture et l'art, en voici quelques uns :
"PARFOIS JE SUIS PESSIMISTE ET JE PENSE


- La culture c'est pour impressionner les pauvres


- La culture n'est qu'une histoire de "tour opérator" pour vous faire acheter des cartes postales


- La culture sert à avoir l'air intelligent quand on passe à la télé


- La culture sert de prétexte à envahir les autres peuples (pour leur apporter la culture)


- La culture c'est l'ethnocentrisme des peuples qui croient avoir le monopole du beau et du vrai
- La culture c'est le cadeau "bonux" de la société de consommation

- La culture permet d'avoir bonne conscience et justifie l'impérialisme

- La culture est un exercice d'égoïstes jaloux les uns des autres

- La culture doit vous faire croire que l'artiste est un être supérieur

- La culture culpabilise (dans un musée vous faites silence, pas dans un bar)

PARFOIS JE SUIS OPTIMISTE ET JE PENSE


- L'art nous apporte ce qui nous manquait

- L'art est un cri de vérité

- L'art c'est la découverte de l'autre

- L'art est une rencontre

- L'art nous prend à la gorge

- L'art nous fait rire aux larmes

- L'art rend à chacun ses racines

-

MAIS SI, COMME DUCHAMP L'A DIT

"C'EST LE REGARDEUR QUI FAIT LE TABLEAU"

LA BALLE EST DANS VOTRE CAMP

A VOUS DE JOUER !"

-

L'exposition inaugurale interroge la notion de "CHEFS-D'OEUVRE ?"

(elle est maintenue partiellement jusqu'au 07.11.2011)

Il existe de multiples réponses...

Celle de Marcel Duchamp : c'est le "regardeur" qui fait le chef-d'oeuvre...

-

Un peu au hasard , parmi les trés nombreuses oeuvres exposées...

-

Ligier Richier : "Transi de René de Chalon"

(XVI° siécle - Bar-le-Duc)...


________


Pierre Bonnard (1867-1947)

-

"Autoportrait dans la glace du cabinet de toilette" (1939-1945)

-

Ci-aprés "L'Atelier au mimosa" (1939-1946)

-


_____________


Georges Braque (1882-1963) : "Le Duo" (1932)...

-----------------) suite ci-aprés

CENTRE POMPIDOU-METZ (2) - EXPO "CHEFS D'OEUVRE ?"

CHEFS-D'OEUVRE ?" suite...

-
André Derain (1880-1954) : Les deux péniches (1906)

A noter la vue plongeante...

_________

Auguste Rodin (1840-1917) : "L'Homme qui marche" (1907-plâtre)..._________
Martial Raysse (né en 1960) : "Beach" (1962)...I __________

Alexander Calder (1898-1976) : "Joséphine Baker" (vers 1928)...

_________


J'ai cru à un Botero, mais non ! (et j'ai omis de noter le nom du peintre)... _________


Pablo Picasso (1881-1973) : "L'Aubade" (1942)
je l'ai trouvé superbe...


_________


Fernand Léger (1881-1955) : "La lecture" (1924)... _________


Pierre Soulages (né en 1919) : "détail" d'un tableau... __________


Yves Klein (1928-1962) : "Hommage à Tennesse Williams" (1960). Ce tableau célèbre se réfère à la violente scène finale de "Soudain l'été dernier".


Il est constitué d'empreintes de corps de femme nues recouvertes de peinture... _______


Des hôte(sse)s trés compétent(e)s répondent volontiers aux questions et permettent ainsi de mieux "appréhender" certaines oeuvres !